Vous êtes ici >> Accueil/Actualités jaurésiennes
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | »

Actualités jaurésiennes

Appel ? contribution : Faveurs, influence et corruption

Ajouté le 18/02/2011 - Auteur : webmaster

Faveurs, influence et corruption

Culture et politique à l'époque contemporaine (19e-20e siècles)


Résumé

Au cours des vingt dernières années, les débats collectifs sur la corruption politique ont pris une importance considérable. Dans de nombreux pays, comme au plan international, ces débats ont abouti à la création de nouvelles normes, visant à éradiquer la corruption, au nom de la transparence. Par contraste, l’étude historique du phénomène est encore à ses débuts, particulièrement les recherches comparatistes. Cet appel à contribution concerne un projet comparatiste qui veut montrer comment les phénomènes de corruption, dans leurs formes actuelles, sont apparus, en Europe, entre le début du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle, avant d'évoluer fortement au cours du XXe siècle.

→ Voir l'appel complet sur Calenda

Jaur?s ? Normal?Sup, le 4 mars : le journalisme et la r?volution sociale

Ajouté le 18/02/2011 - Auteur : webmaster
A l’heure où la presse écrite est à la croisée des chemins, refaire le parcours de Jaurès, journaliste, directeur de l’Humanité, intellectuel et parlementaire, inséparable du socialiste de premier plan qu’il a été et qui a donné à la république sociale une dimension révolutionnaire, représente plus qu’un intérêt historique.

La société des Amis de l’Humanité présidée par Edmonde Charles-Roux et Ernest Pignon-Ernest, avec les Amis de l’Humanité de Paris, l’Humanité et la Société d’Etudes Jaurésiennes, invite à une rencontre exceptionnelle le vendredi 4 mars, à 19 heures, dans un lieu chargé de symbole : l’Ecole Normale Supérieure. Jaurès, entré premier en 1878, y a fait ses premières armes dans la philosophie, l’histoire, avant de s’engager dans la politique, en 1885, puis dans le journalisme, à La Dépêche de Toulouse, en 1887, et à l’Humanité qu’il fonde en 1904.

Interviendront Charles Silvestre, secrétaire national des Amis de l’Humanité, auteur de « Jaurès, la passion du journaliste » (Le Temps des Cerises),
Jean-Numa Ducange, historien, spécialiste des rapports entre Jaurès et le mouvement socialiste européen, notamment allemand, et Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, député au Parlement européen, sur le sens de la démarche qui a été celle de Jaurès en fondant le journal.

Le comédien Charles Gonzales lira des extraits d’articles.

« Jaurès, le journalisme et la révolution sociale ».
Vendredi 4 mars, 19 heures.
Ecole Normale Supérieure - 45 rue d’Ulm Paris 5ème - salle Dussane.
Entrée libre.

→ Programme en PDF

Appel ? communication pour un colloque sur Renaud Jean en 2011

Ajouté le 10/12/2010 - Auteur : webmaster

Jean Jean dit Renaud Jean est né le 16 août 1887 à Samazan (Lot-et-Garonne), il est décédé le 31 mai 1961. Deux associations lot-et-garonnaises, les Amis de Renaud Jean et les Amis du Vieux Nérac-Editions d’Albret ont décidé de commémorer en 2011, le cinquantième anniversaire de sa mort. Plusieurs manifestations sont déjà programmées. Parmi celles-ci, nous proposons l’organisation d’un colloque historique pour évoquer sa mémoire. C’est le sens de cet appel à communication. Ce colloque aura lieu à Marmande au mois de septembre ou octobre 2011.

Renaud Jean fut une personnalité éminente du mouvement paysan français. Il a joué un rôle important, parfois central, dans tous les débats, épreuves et conflits qui ont marqué le XXe siècle. Soldat de la 1ère guerre mondiale, blessé dès la fin de 1914, révolté par le carnage sanglant qui lui succède, admirateur de la révolution russe, il participe de l’intérieur du parti socialiste aux polémiques acharnées qui aboutissent à la grande cassure politique du congrès de Tours de 1920, où il est délégué pour le Lot-et-Garonne, quelques jours après avoir été élu premier député communiste de France.

Il devient alors durablement « le tribun des paysans », le porte-parole des métayers, ouvriers agricoles, petits propriétaires ruraux qui l’ont élu à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Marmande. Il s’engage intensément à leurs côtés lors des luttes syndicales, celle des métayers du Bas-Adour en 1920, de ceux du Marmandais lors des ventes-saisies, ou celle des résiniers de la forêt landaise dans les années 1930. Plus largement il relaya au plan national et parlementaire les aspirations, les revendications des « forçats, des parias de la terre », portant à la Chambre la loi sur l’Office du blé et ouvrant la voie au statut du fermage et du métayage qui ne verra le jour qu’après la seconde guerre mondiale.

Car Jean ne fut pas seulement un homme d’action, mais aussi un théoricien, réfléchissant à la notion de « communisme agraire » contradictoire avec la propriété de la terre. Face au modèle soviétique de collectivisation il proposa en France le maintien de formes de propriété individuelles dans le cadre d’une plus juste répartition des terres.

Dirigeant national du Parti Communiste Français, il fut surtout un homme d’une grande indépendance et liberté d’esprit, souvent en opposition, dans les périodes décisives de la vie politique de l’entre-deux-guerres, avec la ligne et les dirigeants de son parti. C’est par exemple ce qui fait de lui le précurseur de la ligne de Front Populaire, à l’aube des années 30. C’est aussi ce qui fut à l’origine de sa mise à l’écart de la direction nationale après la seconde Guerre mondiale, suite à sa position critique envers le pacte germano-soviétique, ce qui n’entraîna cependant pas de rupture avec son parti, mais le contraignit à se cantonner à des responsabilités locales, politiques et surtout syndicales à la tête de la FDSEA.

Les communications proposées pourront concerner la vie, les engagements politiques, syndicaux ou idéologiques de R. Jean, mais aussi, plus largement, les événements et les débats marquants du XXe siècle dans lesquels il s’est activement impliqué.

Si vous vous êtes intéressés par une participation et une intervention lors du colloque, nous vous demandons de nous faire parvenir un court résumé du thème et du contenu de votre contribution. Nous vous tiendrons ensuite au courant des modalités concrètes et du déroulement de la manifestation ainsi que de la date précise à laquelle elle aura lieu.

 
Contacts pour une réponse :
 

Pierre ROBIN, 8 bis rue Robert Schumann, 47600 Nérac

05.53.65.29.23
ou

Hubert DELPONT, 4 rue Mandrina, 40180 Narrosse

05.58.56.13.48

Mise ? jour de la Bibliographie des articles de Jaur

Ajouté le 30/07/2010 - Auteur : webmaster
La bibliographie des articles de Jaurès, qui comprenait déjà les références provenant de La Revue socialiste et de l'Humanité, vient d'être augmentée de 110 nouvelles notices.

Ces dernières concernent les collaborations aux quotidiens Le Matin (1896-1897, 45 articles) et La Lanterne (1897-1898, 65 articles).


Consulter la bibliographie

Les Oeuvres de Jaur

Ajouté le 29/07/2010 - Auteur : webmaster
Le Centre national du Livre apporte à nouveau son soutien à l'édition des Oeuvres de Jean Jaurès chez Fayard.
La parution du tome II, Le passage au socialisme (1889-1893), édité par Madeleine Rebérioux et Gilles Candar, est annoncée pour 2011.
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | »