Vous êtes ici >> Accueil/Actualités jaurésiennes
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | »

Actualités jaurésiennes

Occasion : Jean Jaurès, par Vincent Auriol

Ajouté le 01/09/2008 - Auteur : webmaster
Jean Jaurès
présenté par Vincent AURIOL, Presses Universitaires de France, « ils ont fait la République », 1962, 197 p.

La SEJ dispose de quelques exemplaires non coupés de cet ouvrage qui regroupe, entre autres, des articles de Rolande Trempé (sur Jaurès député de Carmaux), Jacques Godechot (Jaurès historien), Frédéric Mauro (la pensée économique de Jaurès). L’ensemble est introduit et postfacé par Vincent Auriol.

Pour recevoir un exemplaire, envoyez un chèque de huit euros (port compris) à l’ordre de la « Société d’études jaurésiennes » à l’adresse suivante :

SEJ / Ducange Jean-Numa
11, rue Eugène Gibez
75015 Paris

Jaurès et les langues régionales

Ajouté le 01/09/2008 - Auteur : webmaster
Les éditions à la criée publient pour deux euros (14 rue Guy Lelan, 40 400 Rezé) ou proposent en téléchargement gratuit sur leur site http://toutalacriee.free.fr l’article de Jaurès, « L’éducation populaire et les patois », parue dans La Dépêche du 15 août 1911.

Articles, débats et interventions (Ulrike Brummert, Rémy Pech, Gaston-Louis Marchal, Jòrdi Blanc, etc.) sur la question ont été nombreux au sein de la Société et alentour, notamment dans les années 1970 et 1980. Signalons particulièrement le compte rendu d’une journée d’études à Albi (23 octobre 1982) publiée par Jean Jaurès, bulletin de la SEJ, 99, juillet-septembre 1984

4e de couverture :


Demandez-vous belle jeunesse / le temps de l’ombre d’un souvenir / le temps de souffle d’un soupir / pourquoi ont-ils tué Jaurès ? / pourquoi ont-ils tué Jaurès ? chantait Jacques Brel, de retour des îles Marquises. Le 31 juillet 1914, Jean Jaurès, qui croit encore pouvoir empêcher la guerre, la grande boucherie impérialiste, est assassiné à Paris, au café du Croissant, rue de Montmartre, par un militant de la droite nationaliste, celle-là même qui n’a cessé d’appeler au meurtre de Jaurès. Le 22 mars 1919, son assassin est acquitté - il aurait bien rendu service à la France - et la famille de Jaurès condamnée à payer les frais du procès. Le 6 avril de la même année, plus de 100 000 personnes manifestent contre cette décision de justice dévoyée. Aujourd’hui, le chef de la police de la Cinquième République croit utile de mobiliser Jaurès dans sa campagne électorale permanente et ses manigances de tribun télévisuel. On voit toute la distance qui le sépare de l’humanisme et du progressisme, du socialisme jauréssien.

C’est donc ici à la rencontre d’un Jean Jaurès ample, voyageur curieux, intellectuel astucieux et sans préjugés qu’invite la lecture de ce petit numéro zéro.

Article paru dans le journal La Dépêche du 15 août 1911. Texte intégral.

Parution de la première anthologie de Jaurès en coréen

Ajouté le 14/05/2008 - Auteur : webmaster

 Notre collègue et amie Noh Seukyung vient de publier cet essai sous le titre de Socialisme et liberté qui présente les grandes lignes de la vie et de la pensée de Jean Jaurès en montrant leur actualité. Noh Seukyung a traduit pour cette édition quelques grands classiques de l'oeuvre jaurésienne : Socialisme et liberté (1898), le discours sur les meneurs, la République et le socialisme (1893), Question de méthode (1901) et un autre extrait des Etudes socialistes (1901-1902) et le Discours à la jeunesse (1903) notamment, ainsi que d'autres textes moins connus tels "La misère à Armentières et à Houplines" (La Revue socialiste, novembre 1903), "Réaction sociale et magistrature" (L'Humanité, 13 mai 1904), "L'homme et la mine" (L'Humanité, 31 mars 1906).















Rectificatif envoyé au Monde (10 mars 2008), non publié

Ajouté le 23/03/2008 - Auteur : webmaster
Madame, Monsieur,
L'article de Jaurès qu'évoque Michel Rocard dans son texte "Tous derrière Laurence Parisot!" (Le Monde, 6 mars 2008) ne s'appelle nullement "Patrons français, soyez fiers de l'être", mais "Les misères du patronat" (La Dépêche, 28 mai 1890). Le commentaire de Michel Rocard à ce très beau texte, complexe et nuancé, qui n'a rien à voir avec la social-démocratie internationale, est totalement inapproprié.
Je n'ose ajouter que le titre exact de l'article de Jaurès me semble en revanche mieux correspondre à la situation actuelle du patronat français, tout comme d'ailleurs à bien des choses exprimées par Michel Rocard dans la suite de son article...
Les Notes de la Fondation Jean Jaurès éditeront prochainement l'article de Jaurès avec une présentation historique.

Bien cordialement
Gilles Candar, président de la Société d'Etudes Jaurésiennes

Mise à jour du site

Ajouté le 21/03/2008 - Auteur : webmaster
Nous commençons la mise en ligne des sommaires de la série des Cahiers parue sous le titre Jean Jaurès. Cahiers trimestriels.
A noter plus particulièrement la mise en ligne en texte intégral de l'article de Madeleine Rebérioux, «Parti ouvrier belge et socialisme français», paru dans le n° 158, octobre-décembre 2000.

Lire l'article
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | »